Nous en avons parlé dans un précédent article et nous l’avons fait !
Le festival de la photographie culinaire s’est tenu ce week-end à Paris et continu jusqu’au 13 novembre 2011.
Nous avons eu les yeux un peu plus gros que le ventre en établissant notre programme pour un seul week-end, mais les lieux visités furent de qualité et nous ont mis en appétit !

La coupole


 

La Coupole : brasserie restaurant historique de Paris, au coeur de Montparnasse.
102 Bd du Montparnasse 75014 Paris.

La coupole est un des bâtiments qui ouvre ses portes au Festival International de la Photographie Culinaire pour sa 3ème édition célébrant cette année la « Street-Food ».

L’événement, situé dans différents lieux de Paris, compte la Coupole comme une grande ligne de la compétition. Pour l’occasion, La Coupole propose de découvrir sur ses murs une sélection de 41 photographies de la compétition officielle du Festival du 28 octobre au 13 novembre 2011.
Elle a également accueilli la Remise des Trophées « Les Lentilles d’Or 2011» de cette 3ème édition.
Pour l’édition 2011, la prestigieuse Maison de Champagne Vranken qui s’est associée au Festival International de la Photographie Culinaire et au restaurant La Coupole pour créer le Grand Prix Champagne Vranken/FIPC, nous a permis de découvrir des photographies sur un thème Street-Food lié à l’univers du champagne : « Le champagne en ville… ».

La Coupole présente les photographies de ce prix sur ses murs pendant toute la durée de l’événement.
Le cadre du restaurant est magnifique, avec ses fresques originales. Vous n’êtes pas obligés de consommer pour visionner les photographies à l’intérieur du restaurant. Ce restaurant est à voir, pour le plaisir des yeux et de l’estomac. Il y a une « poissonnerie » personnelle magnifique en vitrine, qui donne envie de se délecter de sa carte bleue pour profiter de mets délicats et raffinés.
Pour manger, les prix sont variables, même si en général la note peut-être salée. On trouve toutefois des assiettes de tapas au prix raisonnables et on peut déguster quelques fruits de mer, dans une fourchette de 20 à 30 €. A vous de voir si vous résistez ou non à ce cadre charmant.
Pour revoir les œuvres complètes de la sélection officielle, vous pouvez aussi vous donner rendez-vous au Ministère de la culture et de la communication, où il y a une projection sur un grand écran, située dans le hall, des 123 photos du FIPC 2011, toujours aux dates de l’événement. Un conseil, n’y allez pas le samedi vous risquez d’être déçus.

MILK FACTORY : Exposition «  Design sur un plateau »
Entrée libre : Métro ligne 8 : Station Faidherbe-Chaligny

Reporters clermontoises, fondues de fromages, nous nous sommes rendus à La Milk Factory pour une exposition qui nous tenait vraiment à cœur : Design sur un plateau du 06/10/2011 au 04/01/2011

La Milk Factory, c’est Le Laboratoire de création culinaire de la Collective des Produits Laitiers. C’est  un laboratoire d’idées, dédié au travail de recherche (créative) autour des produits laitiers. La Milk Factory, au gré de ses événements et expositions, offre une tribune aux artistes en tout genre : chefs, plasticiens, photographes, designers, etc. Ensemble, ils pourront créer, inventer, exposer.

Le plateau de fromages, Plastique ou bois ? Rond ou rectangulaire ? Un objet du quotidien ? Ringard ? Stop !
Design sur un plateau nous offre une nouvelle idée du plateau et nous montre que, comme le produit qu’il présente, le plateau peut lui aussi avoir du caractère !

Cette exposition présente des plateaux de fromages imaginés et crées par différents artistes selon leur rapport aux fromages, leurs souvenirs, leurs volontés, leurs envies. Les matières varient entre le cristal, le bois et le métal. Tous ces plateaux sont conçus de façon à sublimer le produit mais savent aussi s’adapter au quotidien.

Notre coup de cœur Claudio Colucci, un plateau 2 in 1 pour présenter l’alliance parfaite du fromage et du vin.

Les créateurs de plateaux :

FX BALLÉRY GERMAIN BOURRÉ
STÉPHANE BUREAUX
CLAUDIO COLUCCI
5.5 DESIGNERS
JULIE ROTHHAHN

COMMISSARIAT CÉCILE CAU
SCÉNOGRAPHIE STÉPHANE BUREAUX

 

Boulangerie KAYSER
Métro ligne 3-7-8 : Station Opéra

Nous nous sommes rendus dans l’une des plus prestigieuses boulangeries parisiennes : La maison Kayser. A l’intérieur cela sent bon le pain chaud et on fait la queue pour une baguette. Malheureusement, nous avons été un peu déçu par le peu de photographies présentes dans la boulangerie en question.

Mais ne perdant pas le nord (ou la faim !) nous avons quand même gouté un financier à la pistache de la maison.

Bémol : un poil cher pour une petite pâtisserie…bonjour Paris !

Starbucks Coffee Louvre-Rivoli

Alors oui, qui dit Paris dit aussi coffee dis donc Starbucks ! Fêtes parisiennes, sommeil léger pour vous donner le meilleur du festival, cette chaîne est comme le messie et arrive à point nommé quand il s’agit de prendre un café ou un thé pour continuer la journée avec beauté !

Nous avons goûté : Pour un petit dej’ : cinnamon roll, les pancakes sirop d’érable, le thé chai, le cappuccino, le muffin caramel et sel de Guérande,
Pour un déjeuner street-food express : le sandwich sésame atlantique au saumon, la salade Pacific Bay (méli-mélo salade, saumon, quinoa, lentilles, tomates).
Comptez environ 3€ pour une boisson et 4€ pour manger un gâteau ou du salé

 

 

L’île de Crète
Métro Ligne 7 Place Monge
10 rue Mouffetard
Continuer rue Monge et monter à la Place de la Contrescarpe

Merci googlemap pour la photo !

Traiteur et spécialiste street-food réunis dans un décor traditionnel, ouvert tard le soir, des prix qui donnent le sourire à Paris avec un grand choix de spécialités cela nous plaît !

On a goûté et aimé : Kebab sauce blanche, pain pita : 5€ / 4€5O sans frites

Pour 8€ vous pouvez déguster une assiette grecque en choisissant dans les plats traiteurs.

Seul bémol (malgré le beau sourire du jeune monsieur grec) : les sandwichs sont à emporter et ne peuvent être dégusté sur place !
Mais après tout, le thème du festival c’est la street-food !

 

 

 

 

CALDO FREDDO
MADE IN ITALY
34, rue de Montorgueil 75001 Paris

Après avoir arpenté les rues de Paris, remonté des bouches de métro, il était essentiel de s’arrêter prendre un encas.
Par hasard, nous avons croisé le chemin de ce petit snack italien aux allures de dolce vita. Dans cette rue la concurrence est rude mais ce snack était le seul à ne pas faire partie d’une chaine.
On nous invite à déguster des bouts de pizza maison, nous enchaînons sur un sandwich chaud au saumon, roquette, ricotta, citron.
Le plus : dégustation sur place à l’intérieur à l’étage ou petites tables en terrasse.

Le Kusmi Tea


Nous sommes parties gaiement transformer un échec cuisant « mission shopping » en dégustation de thé dans Paris. Premier lieu, une des boutiques Kusmi Tea.

La Kusmi tea, c’est tout l’univers de la maison fondée en 1867 à St-Pétersbourg par Pavel Michailovitch Kousmichoff. Un thé rendant accroc les tea addict à des saveurs de thé vert ou noir corsés et parfumés, à l’esprit russe.

Leur arrivée à Paris, centre du bon goût au sens premier du terme encore plus à l’époque que maintenant, marquera des créations composées de beaucoup de mélanges venus enrichir la gamme des thés Kusmi. Le Kashmir Tchaï , mélange d’épices et de thé, le Thé Vert à la Menthele thé au Chocolat Epices, spécialement créé pour le Salon du Chocolat, Le Saint Pétersbourg créé en 2003 pour le tricentenaire de la ville. Le Thé Vert Gingembre-Citron qui devient un grand classique, est l’une des meilleures ventes de Kusmi Tea au même titre que la toute nouvelle gamme de thés orientés vers la santé comme le Rooibos Vert Bio, l’ Algothé ou le Déthéiné aux Agrumes.
Nous en avons profité pour déguster le thé aux agrumes délicieux au passage.
A conseiller pour s’unir à jamais avec Kusmi tea : le thé détox ou le love, des classiques dont on ne se lasse pas.

Où trouver une boutique dans sa région :
http://www.kusmitea.com/fr/boutiques/i99/information.html

Lov Organic

Après discussion et dégustation avec un charmant vendeur, nous découvrons que Lov organic et Kusmi appartiennent à la même maison. Ces deux marques ont pourtant des valeurs bien différentes.

En Scandinavie, ‘løv‘ signifie ‘feuille‘. Løv Organic s’inspire davantage de l’art de vivre scandinave et réunit plaisir et écologie en une gamme de thés et mélanges de plantes bio qui embellit le quotidien. Cette gamme est beaucoup plus douce que celle de Kusmi et plus branché bio éthique. Les prix comme le Kusmi, sont abordables lorsqu’on est un tea addict.

Ici aussi, la dégustation du thé du jour est de rigueur, et nous découvrons là un thé beaucoup plus doux, moins aromatisé.

Nous sommes repartis avec un joli pot de thé au jasmin à un peu plus de 9euros, très doux, que nous vous conseillons vivement. Légèrement parfumé, ce thé  est d’une coloration subtile qui donne envie. Un sentiment de purification qui n’est pas déplaisant… surtout en lendemain de soirée.

Lov organic

Et pour finir :

A valeur anectodique
Vino Villa … ou Villa Vino
Sans compter cette petite boutique au vendeur agréable, qui respecte nos désirs et budgets en donnant de bons conseils. Cette petite boutique, ouverte jusque tard dans la soirée, nous a permis de découvrir un petit Merlot noir italien de première classe. Presque 8 euros la bouteille, mais elle en valait la peine. Il suffit de se mettre à deux pour se partager les frais. Un goût fruité, délicat, et un corps léger.

Cette partie est plus anecdotique, mais si vous avez l’occasion d’y aller, c’est une adresse à conseiller. Nous n’avons malheureusement pas pu retrouver l’adresse exacte de la boutique. Cette boutique est située en descendant la rue du métro ligne 7 arrêt place Monge.