D’accord, le « à la parisienne », c’est pour faire snob même si c’est le nom officiel. C’est une recette de flan de base, vous savez le délice noir et or de nos boulangeries… à 2,30e la part. Un bonheur qui revient cher, alors que le prix pour une tarte entière est à peine plus élevé (et surtout, on ne peut pas accuser la maison d’être radine sur la taille des parts…)

Difficulté : Facile (lvl1)
Temps : 50 min
Prix : Faible

Ingrédients :
- une pâte à tarte sablée ou brisée (optionnelle)
- 200g de farine
- 100g de sucre
- 4 œufs
- 30g de beurre
- 1 L de lait
- de la vanille (en sucre, liquide ou gousse)

Bref, des ingrédients que vous avez quasi tous déjà dans vos placards au quotidien si vous êtes fan de student food, ce qui vous assure une recette rapide en cas de manque d’inspiration.

(si vous avez une pâte, étalez là sur le moule et mettez-là à blanchir au four le temps de préparer le flan et ignorez l’étape 6)

  1. Versez la farine dans un saladier, creusez un puits et versez-y le sucre.
  2. Cassez les œufs entiers dessus
  3. Faites fondre le beurre et ajoutez-le à la préparation
  4. Faites ensuite chauffer le lait à la casserole, et ajoutez-y la vanille. Remuez quelques instants, puis ôtez du feu (si vous avez pris des gousses, ôtez les à la petite cuillère)
  5. Versez peu à peu le lait vanillé dans la préparation en mélangeant bien pour éviter tout grumeaux et travaillez la pâte pour la rendre bien lisse.
  6. Les plus chanceux qui possèdent un mixeur se faciliteront le travail
  7. Versez dans un moule beurré et enfournez à Th.5
  8. Laissez cuire environ 40min (selon votre four). A mi-cuisson, lorsque le flan commence à être ferme, les gourmands peuvent ajouter un peu de sucre sur le dessus de la préparation pour la faire caraméliser.
  9. Démouler, attendez que cela refroidisse (non… vraiment…) et servez tiède ou froid, selon vos préférences !

Et voilà ! C’est simple, ça rend moins coupable que le gâteau au chocolat (« mais ya preeesque rien dedans… et puis les œufs, ça cale, comme ça c’est sûr je ne grignote pas après ! Etc… »), et puis ça a un petit parfum d’enfance dans la cuisine…

Bon appétit ! (et ne boudez pas votre boulanger pour autant le lendemain matin ; sa baguette tradition reste inégalée, après tout !)

P.S. : comme vous pouvez le constater sur la photo ci-jointe, mes colocataires et moi-même aimons bien le flan TRES caramélisé. Vous n’êtes pas obligés d’en arriver à cette extrémité, promis !