Il y a quelques temps, nous avions demandé au créateur de La Pubothèque de nous rédiger un dossier mélangeant publicité, marketing et alimentation.  Valentin Hochet, son créateur, a gentiment accepté et voici donc un article bien étoffé qui devrait vous intéresser. 

I like.
Coup d’œil sur une campagne pour la chaine d’alimentation bio Naturalia (avril 2011 – agence Leg). Parmi une dizaine de visuels en voici deux que je trouve particulièrement malins puisque leur mise en scène est digne d’un de ces clichés instagram que l’on prend plaisir à déguster entre deux tweets. On peut même dire que ça sent bon le « fait maison » pour flirter au possible avec la promesse de la marque qui est de commercialiser des produits bio, naturels et savoureux.

En effet, pas de fioriture, voici le produit tel qu’il est, quasi encore chaud. Les accroches vous rappellent peut être quelque chose, on reconnaît bien évidemment la formule « produit testé dermatologiquement » ici habilement détournée au bénéfice de la gourmandise. Quand à l’expression « C’était mieux avant » qui est une rengaine que l’on s’amuse à aligner au moindre malheur, elle renforce ici la simplicité de la soupe, fidèle à celle que préparaient nos grand-mères avec amour.

pubothèque-article-site-student-food-publicité-nourriture-bouffe-aliment 

Le flop.
Le spot TV pour les galettes de pommes de terre Mousseline a récemment fait un tollé sur la toile.


« Qu’une chose à faire écoute bien cette recette… » #OUPAS c’est ce que de nombreux twittos ce sont dit à la vue de ce spot niais et tellement artificiel. Probablement la chansonnette de trop pour cette marque emblématique du groupe Nestlé qui en plus de ça ne rend vraiment pas son produit appétissant…
Twitter-student-food-pubothèque-étudiant-article-publicité-pub-aliment
Oubliez Babette !
Presque aussi célèbre que Myriam, la publicité pour la crème Babette qui date d’avril 2000 (agence d’Arcy) fait sourire, mais pas que. Publiée il y a quelques jours sur La Pubothèque, elle a recueilli 240 likes soit un très bon score pour une campagne dénoncée à l’époque comme choquante et sexiste. Alors qu’en est-il aujourd’hui, retient-on plutôt le clin d’œil humoristique à la provocation ?

C’est en réalité la deuxième vague de cette campagne en 2001 avec l’accroche «Babette j’en fais ce que je veux » que les françaises s’étaient révoltées invoquant plus qu’une simple ambigüité, une intention délibérément discriminatoire de la part des publicitaires. Aujourd’hui, nos créatifs ne semblent pas plus sages mais bien conscients du risque d’une telle campagne pour une marque, d’autant que l’ARPP a depuis revu son code déontologique grâce (ou à cause) des associations féministes qui font rages à la moindre incartade créative.
Fleurette-pubothèque-student-food-article-étudiant-aliment-bouffe-crème-publicité

Burgers : les yeux plus gros que le ventre ?

Big Mac, CBO, Royal Bacon, ils sont beaux, appétissants et vous en rêvez la nuit ! Bizarrement quand le moment est venu de déguster le fameux sandwich beaucoup sont déçus de se retrouver avec un « rêve » qui a globalement diminué de moitié par rapport à la photo si alléchante.

Publicité mensongère ? C’est justement pour contrer cette idée que McDonalds Canada a décidé de nous présenter les coulisses du shooting d’un burger. C’est la directrice marketing de McDonalds Canada en personne qui nous commente la visite. La vidéo ne dure heureusement pas aussi longtemps qu’il n’en faut pour shooter le burger puisqu’ils mettent en effet 7h pour peaufiner les moindres détails jusqu’au placement des graines de sésame. Pour ceux qui ne souhaitent pas regarder la vidéo de peur de craquer, autant vous le dire toute de suite, la raison du raplapla de votre sandwich se trouverait dans son l’emballage carton qui conserverait la vapeur et ferait ramollir votre pain. On y croit.

Badbuzz en cuisine

Qu’elle surprise de découvrir cette vidéo mi décembre 2012 de la part de Cuisinella à l’heure où la plupart des marques nous souhaitaient un joyeux noël. Ici rien de tout cela et même mieux, une vidéo virale ! Une chose est sûre le buzz était bien au rendez-vous quelques heures après sa mise en ligne. Cette vidéo qualifiée par certains de pâle copie du « Push to add drama » réalisée pour une chaine de la TNT par l’agence belge Guillaume Duverne a fait naitre une certaine incompréhension chez les internautes.

En effet, difficile d’y voir clair dans ce scénario farfelu mi caméra cachée mi comédie douteuse mais débouchant sur une nouvelle signature : «N’attendez pas qu’il soit trop tard pour en profiter» qui arrive (bien heureusement) à boucler la boucle. Plus de peur que de mal pour la marque ? Quoi qu’on puisse en dire, la vidéo aura bien été virale malgré les déconvenues. L’agence Change au nom de Cuisinella a tout de même souhaité s’expliquer via un communiqué de presse. Publié très rapidement il apporte en effet quelques précisions quant au lancement de cet nouvelle ère de communication pour cette marque qui a pour objectif premier de se rapprocher de son cœur de cible, les jeunes.

Le communiqué : https://www.facebook.com/agence.change/posts/460375900685839

Aussi beau que bon !
Comme disait Raymond Loewy dans son livre éponyme : « la laideur se vend mal », c’est vrai, rien de tel qu’un design mettant en valeur le produit pour aiguiser notre appétit d’acheteur compulsif. Le packaging est aujourd’hui bien plus qu’un joli emballage, c’est clairement lui qui remet en cause la praticité d’utilisation ou de consommation du produit, sa ludicité mais aussi son mode de conservation à une époque où le gaspillage n’est plus. Je me ferai d’ailleurs un plaisir d’écrire un billet au sujet de nos nouveaux comportements alimentaires, le nomadisme ambiant ainsi que les packaging qui en découlent. Voici un bel exemple ce que donnerait un packaging neutre, sans design… Imaginez le même produit d’une marque concurrente juste à côté, avouez que ce n’est tout de même pas très séduisant. (d’où la question des paquets de tabac sans logo).

 

packaging-student-food-pubothèque-étudiant-article-publicité-marketing-M&Ms

Voici une petite sélection de packaging (alimentaires ou non) plutôt originaux.
packaging-2-student-food-pubothèque-aricle-publicité-bouffe-alimentation packaging-student-food-étudiant--chips-2-pubothèque-marketing-article packaging-student-food-étudiant--yaourt-3-pubothèque-marketing-article packaging-student-food-étudiant-2-pubothèque-marketing-article packaging-student-food-étudiant-3-pubothèque-marketing-article packaging-student-food-étudiant-pubothèque-marketing-article packaging-thé-student-food-pubothèque-tea-dress-article-publicité-marketingpackaging-student-food-étudiant-miel-pubothèque-marketing-article packaging-student-food-étudiant-beurre-pubothèque-marketing-article packaging-student-food-étudiant-bagel-pubothèque-marketing-article

Un grand merci à l’équipe Student Food de m’avoir proposé cette tribune sur leur blog.

À bientôt ! Retrouvez la Pubothèque sur Facebook

Valentin Hochet