Pour suivre Manu et Jo en direct c’est par ici
Un petit like pour leur projet ?

Les routes vallonnées de Macédoine nous ont rapidement menés vers la Grèce qui sera le dernier pays de l’UE que nous traverserons. C’est bientôt l’anniversaire de Jo et nous aimerions rejoindre assez vite la mer pour pouvoir en profiter avec le soleil qu’il fait ! Malheureusement, à environ 30km de Thessaloniki (et donc avant la mer) voila que la première galère de notre voyage arrive ! La jante de notre roue arrière est complètement cassée et nous devons faire du stop jusqu’à la ville car il est impossible d’avancer dans cet état. Après pas mal de difficultés et de temps pour réparer tout ça, nous pouvons enfin profiter de la magnifique côte grecque et découvrir sa culture culinaire.

Début Grèce

Nos premiers coups de pédale en Grèce sous le soleil !

 

Tout d’abord, comment ne pas parler des frappés ! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un café froid avec des glaçons, auquel on peut ajouter du lait. C’est assez impressionnant de voir à quel point tout le monde consomme cette boisson en Grèce. La plupart des commerçants ont par exemple un frappé en permanence sur leur comptoir. Et comme nous les comprenons ! C’est une boisson très rafraîchissante et assurément appréciée par les gourmands !

Frappé

Le Frappé Grec 

 

Nous avons ensuite décidé de faire un petit détour par la péninsule de Halkidiki car bon nombre de grecques nous ont vanté sa beauté. Il est vrai que nous ne sommes pas déçus et une bonne surprise nous attend même la bas ! En effet, le jour de l’anniversaire de Jo nous avons été invités à « boire un coup » par des grecs qui faisaient un repas sur leur terrasse. Nous nous sommes retrouvés avec des assiettes pleines de divers poissons grillés, des salades, des crevettes, des beignets, du tsipouro (un alcool local largement au dessus du ouzo selon nos hôtes, tant au niveau du goût que du degré d’alcool !), le tout fait maison. Il est évident que nous nous sommes régalés de tous ces plats tout en profitant d’un bon moment avec ce petit groupe d’amis très sympathiques. Nous retrouvons un peu plus la cuisine méditerranéenne en Grèce contrairement à ce que nous avons principalement connu dans les Balkans. Ici, le repas est souvent composé de plusieurs plats différents, ce qui tranche aussi avec le traditionnel « Entrée-Plat-Dessert » que nous connaissons.

Repas Grèce 2

Aperçu du repas en Grèce

 

Anniversaire Jo

Jo a 26 ans !

 

Nous profitons aussi de la mer pour expérimenter nos talents de candidats à Koh Lanta en nous essayant à la dégustation d’oursins crus directement dans la mer. Ne voulant pas faire un génocide nous décidons d’en goûter seulement quelques-uns et nous nous rendons compte qu’en cas de manque de nourriture ce n’est pas avec cela que nous survivrons… Malgré tout, le goût est pas mal bien qu’assez fort.

Halkidiki

Halkidiki et ses décors magnifiques

 

Lever de soleil Mont Athos

Lever de soleil sur le mont Athos

 

Camping sauvage Grèce

Camping sauvage

 

Petit déjeuner Kavala

Petit déjeuner avec vue

 

Le reste de la Grèce passe assez vite depuis que nous avons quitté nos amis suisses à Halkidiki. Entre côtes magnifiques et routes « montagnes russes », nous atteignons la Turquie, notre dernière étape en Europe.

Jo et Manu Grèce

Une dernière photo sur la côte grecque

 

Passée la complexe douane turque (très longue, des militaires postés à intervalles réguliers, multiples contrôles…) il ne nous reste que quelques étapes pour atteindre Istanbul, le point final de cette première partie.
Nous sommes enfin dans le pays des baklavas ! Nous achetons dès le premier soir afin de les partager avec un couple de cyclistes turcs rencontré dans les parc ou nous campons. Ils nous offrent en retour le très fameux thé turc. Ne sachant pas exactement ce que c’était nous trouvons cela assez étrange bien que pas mauvais, comme un goût de bouillon un peu… Ils ont en fait inversé le sel et le sucre sans le savoir ! Le thé turc n’est donc pas si étrange en fin de compte… Nous nous rendrons compte par la suite qu’il s’agissait effectivement de la boisson nationale et qu’il est énormément consommé dans tout le pays.

Le jour suivant, Ibrahim nous accueille à Tekirdag bien décidé à nous faire goûter des plats turcs. Malheureusement il ne les cuisine pas mais nous emmène dans un restaurant de sa ville où il connaît du monde. Nous n’aurons donc pas de plat « perso » pour cette fois (on ne boude pas un bon restaurant, loin de là, mais nous préférons partager des plats faits maison) mais un repas composé de différentes spécialités turques (sarma beyro kebap, pilav üstü döner). Ce soir la nous goûtons principalement des plats en sauce à base de viande mais surtout nous découvrons le ayran, un mélange de yaourt liquide et d’eau, très bon et rafraîchissant !

Assortiment de plats turques

Un plat à partager et du ayran typiquement turc

 

Ça y est, nous y sommes bientôt, nous sommes aux portes d’Istanbul… Nous avons à la fois envie d’y être mais nous ressentons également une appréhension. Envie d’y être car nous avons hâte de découvrir cette ville, mais une appréhension car on nous a promis « l’enfer » dans les rues d’Istanbul en vélo, et surtout en tandem !
Pour être honnête on ne nous a pas menti, ou presque pas…

Finalement nous sommes arrivés chez Zeynep exténués ! Mais ça y est, nous avons terminé la première partie de notre voyage, nous avons fait Allinges – Istanbul en vélo ! Les quelques jours de repos que nous nous accordons dans cette ville immense (+13M d’habitants) nous permettent de découvrir ses monuments magnifiques, mais aussi les différentes facettes de la cuisine turque.

Blue Mosque

Blue Mosque

 

Basilica Cistern

Basilica Cistern

 

Ce que nous apprécions par dessus tout ce sont les douceurs que l’on peut déguster en Turquie. Entre les baklavas (une sorte de feuilleté au sirop décliné de toutes sortes), les lokums (confiseries à base de sucre et de fécule) ou encore le halva (sorte de pâte de sésame), nous sommes servis de ce côté là ! Notre coup de cœur reviens à un baklava au Nutella : un délice ! Nous profitons de ces douceurs turques accompagnées du traditionnel thé servi dans des petits verres en forme de tulipe.

Baklavas

Différents types de patisseries turques

 

Les rues d’Istanbul sont aussi rythmées par les tambourinements des vendeurs de rue. Que ce soit un vendeur de glaces ou de sandwichs traditionnels, chacun a sa propre « musique » effectuée en tapant avec ses ustensiles sur le comptoir ou bien même lors de la préparation des aliments. Certains sont même de véritables showmen et usent de leurs tours pour amuser et attirer les passants.

Sucettes artisanales

Un fabriquant de sucettes aux fruits

 

Glacier Istanbul

Un vendeur de glaces qui fait le show

 

Sandwichs poissons Istanbul

Des sandwichs au poisson préparés sur un bateau

 

Enfin, comment ne pas parler du marché aux épices… Une véritable odyssée sensorielle tant les couleurs et les odeurs se mélangent et s’entrechoquent dans ce lieu à part. Entre les tas d’épices, les fruits secs, les dizaines de variations de thés, les pâtisseries et confiseries toutes plus attirantes les unes que les autres… On ne sait plus où donner de la tête et l’on aurait envie de tout goûter…

Bazaar aux épices

Stand d’épices en tout genre

 

Confiseries turques

Confiseries et patisseries

 

Fruits secs

Fruits secs et confits

 

Différents thés de Turquie

Thés de toutes sortes

 

Nous découvrons dans ces deux pays une ambiance très conviviale qui incite au partage et un repas se fait souvent avec plusieurs plats différents dans lesquels tout le monde se sert.

Ainsi se termine notre voyage en Europe, et nous nous envolons vers l’Asie la tête déjà pleine de souvenirs incroyables.

 

Bains turques

Petit passage aux bain turcs et on est parti pour l’Asie !

 

BONUS

Recette 1

Le ragoût d’agneau et purée d’aubergine découvert avec Zeynep à Istanbul

Ragout d'agneau aubergine

Pour la petite histoire il s’agissait d’un des plats préféré du sultan et il le fit servir à Eugénie, femme de Napoléon III lors de sa visite à Istanbul dans les années 1860. C’est pourquoi ce plat est devenu populaire et est surnommé « sultan’s delight ».

Ragoût d’agneau
- 500gr de gigot d’agneau coupé en gros en cubes
- 2 oignons moyens, hachés finement
- 30 ml d’huile d’olive
- 1 poivron vert épépiné et haché
- 2 gousses d’ail écrasées
- 4 tomates, pelées et hachées
- 1 tasse d’eau chaude
- 1 cuillère à soupe de pâte de tomate
- 1 cuillère à soupe de pâte de piment rouge
- Sel et poivre noir
- Persil frais haché

Purée d’aubergine
- 6 aubergines
- 1 filet de jus de citron
- 4 cuillères à soupe de beurre fondu
- 3 cuillères à soupe de farine
- 2 tasses de lait chaud
- 1/2 tasse de fromage râpé
- Sel et poivre noir
- Noix de muscade râpée

Faire revenir doucement les oignons émincés dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils ramollissent. Assaisonner la viande avec le sel et le poivre et ajouter les oignons en remuant de temps en temps jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Ajouter le poivron vert et l’ail haché, et les laisser revenir quelques instants. Ajouter les tomates coupées en morceaux. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le jus soit évaporé. Ajouter de l’eau chaude, la pâte de tomates et la pâte de piment rouge, couvrir et laisser mijoter pendant environ 1 heure ou jusqu’à ce que la viande soit tendre. Prenez soin de ne pas laisser sécher et ajouter un peu d’eau si nécessaire. Vérifier l’assaisonnement et ajuster en conséquence.
Faites cuire les aubergines sur un barbecue ou à la poêle jusqu’à ce que la peau extérieure soit grillée et gonflée et la chair moelleuse à l’intérieur. Il est aussi possible de piquer et faire cuire les aubergines au four chaud (200°C) pendant environ 50 minutes. Laisser un peu refroidir puis peler la peau brûlée et couper les tiges. Mettre la chair dans une passoire pour égoutter le jus amer puis l’écraser avec le jus de citron à l’aide d’une fourchette ou un pilon à pommes de terre.
Préparer la sauce béchamel en faisant fondre le beurre à feu doux. Ajouter la farine et bien mélanger. Ajouter lentement le lait chaud en remuant soigneusement pour obtenir une consistance lisse et cuire pendant environ 10 minutes. Ajouter la purée d’aubergines, un peu de sel et de poivre noir et laisser mijoter doucement pendant 2 minutes. Retirer du feu, incorporer le fromage, un peu de muscade et laisser mijoter doucement pendant encore quelques minutes.
Servir chaud, la viande sur un lit de purée d’aubergines et garnir généreusement de persil haché.

Recette 2

Dessert à l’orange et au halva

Dessert au hvala

- 200gr de graines de sésame
- 200gr de sucre
- 2 à 3 cuillères à soupe d’huile d’arachide
- 1 sachet de sucre vanillé
- 4 oranges
- cannelle en poudre

Préparation du halva
Faire griller les graines de sésame dans une poêle sans rien ajouter. Une fois grillées, les mettre dans un mixeur et mixer par pulsion jusqu’à obtenir une poudre grossière des graines de sésame.
Réduire la vitesse du mixeur au minimum, ajouter l’huile d’arachide puis mixer jusqu’à obtenir une pâte.
Une fois que le mélange transformé en pâte, augmenter la vitesse du mixeur, ajouter le sucre vanillé et mixer jusqu’à obtenir un mélange lisse et homogène.
Réduire à nouveau la vitesse du mixeur puis ajouter progressivement le sucre en veillant à ce qu’il se mélange bien.
Le résultat est une pâte compacte et sableuse.

Découper les oranges en rondelles et les disposer dans un plat. Les saupoudrer de cannelle puis recouvrir le tout avec le halva. Il est est possible d’ajouter des amandes ou autres fruits secs. Mettre le plat au four à 200°C puis laisser cuire le temps que le halva fonde sur les oranges.
Sortir le plat du four et déguster chaud !

Afiyet olsun !

 

Pour suivre Manu et Jo en direct c’est par ici
Un petit like pour leur projet ?